L'Inter gagne enfin par plus d'un but d'écart

le
0
L'Inter gagne enfin par plus d'un but d'écart
L'Inter gagne enfin par plus d'un but d'écart

La réception de Frosinone était l'occasion rêvée de prendre seul la tête en solitaire. Les nerazzurri ne l'ont pas laissé échappé s'imposant 4-0 grâce à des buts de Biabiany, Icardi, Murillo et Brozovic. Oui, l'Inter est plus que jamais dans le coup pour la course au titre.

Inter 3-0 Frosinone Calcio

Buts : Biabiany (29e), Icardi (53e), Murillo (87e), Brozovic (92e) pour l'Inter

Originaire du Blanc-Mesnil, Jonathan Biabiany aura forcément eu une forte pensée pour son 93 meurtri au moment de fêter son but, lui qui a été plus prompt que la défense adverse après que Leali a repoussé une tentative de Ljajic. C'est aussi la fin d'un calvaire (dû à une arythmie cardiaque) qui l'a éloigné des terrains pendant un an et le début d'une nouvelle carrière dans le club qui l'a lancé dans le foot professionnel. Le Français donne ainsi le La à un probant succès interista, le premier par plus d'un but d'écart. Et une première place en solitaire, en prime.

Allons enfants de Seine Saint-Denis...


La Marseillaise qui sort des haut-parleurs. Les gamins qui étendent le drapeau tricolore et San Siro qui applaudit. Comme dans les neuf autres enceintes de Serie A, l'hommage aux victimes des attentats de Paris a été parfaitement respecté en Italie. Ce soir, l'Inter a rendez-vous avec la première place, une victoire, et elle prend seule la tête du championnat puisque la Fiorentina, autre co-leader avant cette 14ème journée, n'a pas fait mieux que 2-2 contre l'Empoli. Enième changement tactique de la saison de la part de Mancini et passage en 4231 surtout pour répondre au 442 adverse parfaitement rodé.

Frosinone, comme à chaque épisode de sa première aventure en Serie A, joue crânement sa chance et prend des initiatives. Handanovic est contraint de sortir une jolie parade sur une demi-volée de Soddimo qui aurait mérité meilleur sort. Seulement voilà, les Nerazzurri confirment leur incroyable cynisme et ouvrent le score au bout d'une demi-heure sans jamais avoir inquiété les Canarini auparavant. Outre son but, de son aile droite, Biabiany est à l'origine des actions les plus dangereuses en balançant plusieurs centres dangereux dans la boite. Pas mal, pour sa première titularisation de la saison.

... la première place est arrivée


La seconde période débute par un nouveau déboulé du Français conclu par un une-deux avec Icardi et un pointard enlevé. Sentant Frosinone loin d'être résigné, l'Inter ne prend cette fois pas de risque…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant