L'Inter enchaîne, la Juve et le Napoli se reprennent

le
0
L'Inter enchaîne, la Juve et le Napoli se reprennent
L'Inter enchaîne, la Juve et le Napoli se reprennent

La Serie A 2015/2016 commence doucement à livrer ses premiers enseignements. En continuant son sans-faute, l'Inter se positionne comme un candidat sérieux au Scudetto. La Roma n'a, elle, pas de grosses marges de manœuvres, tandis que la Juve semble enfin avoir lancé sa saison, comme le Napoli. Le Torino, la Fiorentina et le Milan s'affirment aussi comme de possibles candidats à l'Europe. Une chose est sûre : la suite de la saison promet.

L'équipe du week-end : le Napoli

La revanche était attendue. Le Napoli face à la Lazio qui l'avait privé de la Ligue des champions lors du dernier match, la saison passée. Animés par ce souvenir encore douloureux, les Azzurri n'ont fait preuve d'aucune pitié pour les Laziali. Dans le sillage d'un Gonzalo Higuaín des très grands soirs, le Napoli a déroulé et infligé une correction à la Lazio (5-0). Il y a une semaine, Diego Maradona déclarait ne pas faire confiance à Sarri, alors que le Napoli courait toujours après sa première victoire de la saison. Depuis, les Azzurri se sont imposés deux fois 5-0. Diego Mirodona.

L'analyse définitive : Le made in Italy n'a pas dit son dernier mot

Avec à peine 40% de joueurs sélectionnables en Nazionale, la Serie A ne fait pas vraiment figure d'Eldorado pour les transalpins. Mais, oh miracle, il existe encore des équipes prêtes à miser sur des joueurs italiens, même jeunes. C'est le cas du Torino qui s'est attaché cet été les services de trois des meilleurs espoirs azzurri avec Baselli, Zappacosta et Belotti. Un choix payant, puisque les Granata se retrouvent désormais deuxièmes du championnat après leur victoire contre la Sampdoria (2-0, doublé de Quagliarella). Un bel exemple.

Le joueur du week-end : Carlos Bacca

L'attaquant colombien a une nouvelle fois impressionné ce week-end avec un doublé de pur buteur. Sa frappe en première intention et sa tête ont surtout permis au Milan de s'en sortir face à Palerme (3-2), et de basculer dans la bonne partie du classement. Bacca aurait même pu inscrire le but du mois sur un magnifique coup du foulard, mais Stefano Sorrentino en a décidé autrement. Et dire que les Rossoneri devaient finir avec Jackson Martínez !
[H2…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant