L'Inter à la place d'une Vieille Dame déboussolée

le
0
L'Inter à la place d'une Vieille Dame déboussolée
L'Inter à la place d'une Vieille Dame déboussolée

Pas beau mais efficace, l'Inter retrouve des airs mourinhesques et s'assoit sur le trône. Et ce, alors que les deux clubs de Rome confirment leur bon départ et que la Juve et le Milan patinent encore.

Et si c'était la fin de la suprématie juventina ?


Difficile de prendre parti aussi tôt, mais les fins de règne ne préviennent jamais. Qui avait franchement vu venir Bordeaux en 2009, le Milan en 2011 ou encore les Pays-Bas corriger l'Espagne en 2014 ? Personne. À part peut-être les parieurs fous, ou les mythomanes a posterioristes. Et pourtant en ce début d'année, quelques signes ne trompent pas. La Juventus a frappé 21 fois aux cages, pour un seul petit but. Une possession de balle dictatoriale, 71% pour un seul petit point. La seule chose à retenir, c'est ce pénalty en fin de match venu un peu de nulle part. Dans le même temps, l'Inter est allée chercher le derby, poussivement, mais avec ce qu'il fallait de réussite. Et si c'était la fin de la suprématie juventina ?

Le match après match


Frosinone 0-2 Roma : Une petit derby de Rome pour une petite victoire de Rudi Garcia. Toujours bon à prendre.

Fiorentina 1-0 Genoa : À la Mostra de Venise, le Lion d'Or a été attribué à Lorenzo Vigas pour "Desde allà". À Artemio Franchi, c'est un Lion de la Teranga qui a délivré la Viola. Tout est lié.

Juventus 1-1 Chievo : Flavia Pennetta remporte l'US Open, alors que Juve galère à gratter le point du match nul à…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant