L'intelligence artificielle, notre futur Terminator?

le
0
L'intelligence artificielle, notre futur Terminator?
L'intelligence artificielle, notre futur Terminator?

L'intelligence artificielle pourrait menacer à terme l'Humanité: il ne s'agit pas d'un film de science-fiction mais de la prédiction du célèbre physicien Stephen Hawking, qui relance le débat sur le risque de voir l'homme dépassé par les technologies qu'il a lui-même créées.Interrogés par l'AFP, anthropologue, futurologues et experts en intelligence artificielle se montrent partagés sur les craintes d'Hawking.Les craintes d'un homme apprenti sorcier sont anciennes et elles ont nourri nombre de romans et des films comme "2001: Odyssée de l'espace" avec son ordinateur meurtrier Hal 9000 et plus récemment "Terminator", le robot exterminateur.Mais aujourd'hui, c'est un astrophysicien très respecté, le Britannique Stephen Hawking, qui lance un pavé dans la mare. Atteint d'une dystrophie neuromusculaire, il s'exprime grâce à un ordinateur."Les formes primitives d'intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles", reconnaît-il. "Mais je pense que le développement d'une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à la race humaine", a-t-il déclaré cette semaine à la BBC.Déjà, le milliardaire Elon Musk avait expliqué avoir investi dans des sociétés d'intelligence artificielle pour "garder un oeil" sur ce qui se passe dans ce domaine. "Nous devons nous assurer que les conséquences sont bonnes et non mauvaises", selon lui."Cela me fait plaisir qu'un scientifique des +Sciences dures+ dise cela. Je le dis depuis des années", déclare Daniela Cerqui, anthropologue à l'université de Lausanne."Nous déléguons à ces machines de plus en plus de prérogatives de l'humain, afin qu'elles soient plus performantes que nous. On va finir par devenir leur esclave", selon elle.A l'inverse, Jean-Gabriel Ganascia, philosophe et expert en intelligence artificielle, juge "excessif" le "cri d'alarme" de Hawking."Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant