L'intégration des critères ESG dans le private equity monte en puissance

le
0
(NEWSManagers.com) - Novethic a publié le 9 juin les résultats d' une enquête sur l' intégration des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans le private equity, réalisée avec le soutien du fonds d'investissement KKR et en partenariat avec le Club Développement Durable de l' Afic, CDC Entreprises et FSI France Investissement.

L' enquête à laquelle ont répondu 74 sociétés représentatives du capital investissement en France ayant investi plus de 2,8 milliards d' euros en 2010, témoigne de la montée en puissance de l' investissement responsable dans ce secteur financier. Cela se traduit par l' analyse de risques ESG et la formalisation progressive de politique d' investissement mais pas encore par une intégration de la dimension ESG dans le calcul de la valeur des entreprises en portefeuille.

Près d' un tiers des sociétés de gestion interrogées (30%) ont une politique d' intégration de critères ESG formalisée et 35% prévoient de la formaliser dans l' année à venir. Autre signe: près d' un tiers du panel de l' enquête Novethic est signataire des Principes pour l' Investissement Responsable (PRI) depuis moins de trois ans et un quart prévoit de le devenir dans l' année 2011. Cette adhésion aux PRI est une façon d' affirmer publiquement leur engagement à structurer une démarche ESG et à faire partie de la communauté des investisseurs responsables.

Cependant, le déploiement de ces démarches est encore dans une phase de démarrage. La pratique majoritaire reste le dialogue entre investisseurs et entreprises sur les enjeux du développement durable (72%) mais moins d' un quart des sociétés de gestion ont mis en place soit des grilles d' évaluation ESG spécifiques, soit des audits ESG ou encore un questionnaire ESG adressé systématiquement aux entreprises.

Pour 65% des sociétés de gestion interrogées, la principale motivation à intégrer des critères ESG est l' identification des risques potentiels avant de prendre une participation dans une entreprise, notamment parce que l' évaluation sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance permet de compléter leur connaissance des entreprises cibles.

Le second facteur déterminant, cité par la moitié des répondants, est de répondre aux exigences formulées par leurs clients investisseurs qui demandent des politiques formalisées de prise en compte de critères ESG avant de leur confier leurs actifs. 60% des sociétés interrogées ont déjà reçu des demandes de ce type et d' autres les anticipent pour leurs futures levées de fonds. En revanche si près de la moitié des sociétés interrogées considèrent que l' intégration ESG peut contribuer à créer de la valeur sur leurs participations, via la mise en ?uvre de politiques de développement durable, celle-ci n' est pas aujourd' hui prise en compte dans le calcul de la valeur, à quelques rares exceptions près.

Enfin, près de la moitié des sociétés de gestion interrogées déclarent avoir déjà évité d' investir dans une entreprise pour des raisons liées à des critères ESG. Un chiffre qui illustre l' importance progressive prise par ce type de considérations au moment de la décision d' investissement. Cependant, peu de gérants de private equity réalisent un suivi élaboré, via des indicateurs adaptés, de leurs participations. Or, valoriser la performance ESG des entreprises passe nécessairement par un accompagnement approfondi des participations sur les enjeux ESG.


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant