L'insuline sensible aux rythmes biologiques

le
0
Pour stabiliser la production de cette hormone essentielle, il serait préférable de manger à heures fixes. » Le mécanisme d'action de l'insuline

On connaît l'importance de notre horloge biologique interne et des troubles plus ou moins prononcés qu'elle peut entraîner en cas de dérèglements. Un travail de nuit, un décalage horaire ou des repas à des horaires inappropriés peuvent parfois favoriser l'obésité ou le diabète. Une équipe de chercheurs américains de la Vanderbilt University vient de montrer que la sécrétion de l'insuline obéissait non seulement aux repas mais aussi à un rythme circadien indépendant (publié dansCurrent Biology).

Pour cela, les chercheurs ont mesuré très précisément les taux sanguins d'insuline chez des souris à différentes heures de la journée et de la nuit. Certaines souris étaient «normales», d'autres avaient un défaut génétique brouillant leur horloge interne, les dernières étaient placées 24h/24h sous lumière artifi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant