L'instruction judiciaire est suspendue dans l'affaire du Mediator

le
0
Le regroupement des dossiers sera étudié le 7 décembre.

Le temps gagné est toujours bon à prendre, a fortiori dans les procédures judiciaires. Et il y a fort à parier que celui-ci, Servier ne va pas manquer de le savourer, d'autant plus que les bonnes nouvelles sont plutôt rares pour le laboratoire.

Jeudi, la Cour de cassation a suspendu, et ce, jusqu'au mois de décembre, soit pendant une période de six semaines, l'instruction actuellement en cours à Paris. Avant que les magistrats puissent reprendre leurs investigations, la question de la demande de regroupement à Paris, faite par Servier, de la citation ­directe de Nanterre (donc sans instruction) et de l'instruction judiciaire parisienne doit être résolue.

La chambre criminelle de la Cour de cassation examinera le sujet le 7 décembre prochain et rendra sa décision un peu plus tard. En attendant, elle a décidé de suspendre les instances en cours. Le 23 septembre dernier, Me Hervé Temime, l'avocat de Servier, déposait une «requête en règlement de juges» et demanda

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant