L'Institut Montaigne propose de travailler jusqu'à 63 ans en 2025

le
10
Malgré les réformes successives, six depuis 1993, la question du financement des retraites «n'est pas réglée». (© J. Saget / AFP)
Malgré les réformes successives, six depuis 1993, la question du financement des retraites «n'est pas réglée». (© J. Saget / AFP)

Malgré les réformes successives, six depuis 1993, la question du financement des retraites «n'est pas réglée» et «une nouvelle réforme sera nécessaire», estime l'Institut dans un document rendu public mercredi. Premier axe : porter l'âge de départ à 63 ans (au lieu de 62) et la durée de cotisation à 43 ans en 2025. La loi de 2014 prévoit bien un allongement de la durée de cotisation, mais plus progressif, d'un trimestre tous les trois ans à partir de la génération 1958, jusqu'à 43 ans (172 trimestres) en 2035, soit pour les générations 1973 et suivantes.

Sans avancer de chiffrage, l'Institut Montaigne affirme que les effets d'un recul de l'âge de la retraite sont plus importants que ceux d'une augmentation de la durée de cotisation.

Toutefois, le taux d'emploi des 55-64 ans en France reste faible (48,9%), contre 66,1 % pour la moyenne des pays de l'OCDE, selon des données de l'organisme.

Faire converger les régimes publics et privés

Deuxième axe: faire converger davantage encore les régimes publics et privés. Différentes réformes ont rapproché les situations mais il reste, selon le think tank, la question du «calcul des droits». La pension de retraite des agents de l'Etat et des bénéficiaires de la plupart des régimes spéciaux est calculée sur les six derniers mois, alors que celle des salariés du privé l'est sur les 25 meilleures années.

L'Institut Montaigne suggère un

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar il y a 11 mois

    Agirc et Arco sont à l'équilibre si on arrete de taper dedans pour renflouer des regimes publics qui sont perpétuelements en defictit

  • ttini il y a 11 mois

    ça arrivera avant 2025

  • M3121282 il y a 11 mois

    pas étonnant ce sont des grands patrons, il est même étonnant qu'il ne prônent pas 65 ou même 70 à 50% du SMIG

  • M1945416 il y a 11 mois

    cet institut est payé par qui?? si c'est de nos impôt je propose de plus financer ce genre de propagande, et qu'ils se débrouille pour gagner leur vie, on verra

  • M1945416 il y a 11 mois

    ce qu'ils font s'appelle endoctrinement , rabâcher jusqu'a ce que ça devienne une évidence , et hop ils recommence 2 ans après … pareil dans tout les domaines; nivellement par le bas

  • M1945416 il y a 11 mois

    https://www.change.org/p/supprimer-l-indemnité-parlementaire-irfm-pour-financer-la-lutte-contre-le-terrorisme/u/15503474?tk=gijmPI5YxCVlfR_uDhEjDqMcdYl10MUPwQ9OJuEcbVw&utm_source=petition_update&utm_medium=email

  • M8101076 il y a 11 mois

    brun2083 les retraités que vous appelez "ceux qui vivent au dépend de ceux qui cotisent" vous oubliez qu'ils ont eux aussi travaillés et cotisés pendant 40 ans et plus pour "ceux qui ont vécu au dépend de ceux qui cotisent"ça ne sert à rien la guerre de générations.

  • brun2083 il y a 11 mois

    On ne demande pas aux gens de travailler plus longtemps. On demande juste aux gens de percevoir la retraite (c'est à dire de vivre au dépend de ceux qui cotisent) plus tard. Ce qui n'est pas du tout la même chose.

  • M9281914 il y a 11 mois

    C'est exactement la question que je me pose .Comment demander aux gens de travailler plus longtemps alors que les jeunes ne trouvent pas de boulotSi quelqu'un peut m'expliquer comment ça marche , je suis preneur.

  • am013 il y a 11 mois

    Ah oui ? encore des intello de pacotille....pour travailler jusque là il faudrait alors garantir le travail et un salaire décent..et vu le chomage structurel, on en est loin.