L'insomnie augmenterait le risque de crise cardiaque

le
0
L'insomnie, dont plus d'un tiers de la population souffrirait, accentuerait le risque de crise cardiaque.

Mal dormir fait-il de nous des candidats à l'infarctus ? C'est ce que laisse entendre une étude norvégienne parue lundi aux Etats-Unis. Elle confirme des travaux précédents, moins étendus, liant également problèmes de sommeil et hypertension artérielle.

Les chercheurs norvégiens ont évalué l'accroissement du risque de crise cardiaque dans une fourchette de 27 à 45% selon l'ampleur des troubles du sommeil. Pour leur étude, parue dans la revue Circulation, une publication de American Heart Association, ils ont établi trois grands symptômes d'insommie avec une évaluation correspondante du risque cardiaque.

Le premier, qui correspond au fait d'avoir du mal à trouver le sommeil quasi quotidiennement au cours du dernier mois, augmente le risque de faire une crise cardiaque de 45%.

Le second symptôme, avoir les plus grandes difficultés à rester endormi presque chaque nuit lors des trente derniers jours, accroît les chances d'attaque cardiaque de 30%.

Le troisième symptü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant