L'insolite campagne de recrutement d'Amazon

le
0
L'insolite campagne de recrutement d'Amazon
L'insolite campagne de recrutement d'Amazon

Tout Auréolé de son titre d'enseigne préférée des Français, décerné jeudi dernier par une étude du cabinet OC & C Strategy, Amazon vient de lancer sa grande campagne de recrutement annuelle, en prévision de la hausse d'activité prévue pour les fêtes de fin d'année. Près de 6 500 postes saisonniers sont ainsi à pouvoir.

 

Et pour recevoir un maximum de candidatures, outre les circuits classiques de recrutement, le leadeur mondial de la vente en ligne a également recours à une méthode pour le moins originale. Il cible ses propres clients pour leur demander de devenir ses salariés ! Comment ? En insérant dans les paquets commandés un tract invitant ceux qui sont domiciliés non loin des différents centres de distribution à postuler.

 

« Cela nous permet de toucher une population bien plus large, explique Frédéric Duval, le directeur général d'Amazon France. Dix-neuf millions de visiteurs uniques viennent sur notre site. Ce serait dommage de ne pas utiliser un tel vivier. Et c'est un bon moyen de soutenir l'emploi local. » Les quatre centres de distribution que compte Amazon France sont concernés : Saran (Loiret), Montélimar (Drôme), Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) et Lauwin-Planque (Nord).

 

Pour des emplois qui pourront à terme déboucher sur des propositions plus pérennes. « Passées les fêtes, certains d'entre eux se verront en effet proposer des contrats plus longs, reprend le directeur général. Cela constitue donc une très bonne opportunité pour des personnes, qui n'ont pas forcément de qualification, d'apprendre un métier dans nos centres de distribution, puis de postuler pour un CDD, voire un CDI. » Combien peuvent ainsi espérer atteindre ce Graal ? « C'est difficile d'anticiper avec précision, reprend le directeur général. Cela dépend beaucoup de l'activité des mois de janvier et de février. Mais une chose est sûre, sur les cinq dernières années, nous avons converti plus de 1 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant