L'insolente santé du marché automobile allemand

le
0
Outre-Rhin, la forte reprise des ventes, après une mauvaise année 2010, profite surtout à Volkswagen.

Le contraste est saisissant. Au lendemain de l'annonce d'un plan de suppression de 6000 postes par Peugeot-Citroën, Volkswagen a publié d'excellents résultats pour le compte du troisième trimestre 2011.

Le constructeur allemand bénéficie, il est vrai, de la bonne tenue de son marché domestique. Depuis le début de l'année, 2,4 millions de véhicules ont été immatriculés outre-Rhin, ce qui représente une hausse de 10,8%. Dans le même temps, le marché français est resté stable (+0,2%), alors que les autres grands pays européens sont en recul sensible (de 5% pour la Grande-Bretagne, 20,7% pour l'Espagne).

Cette bonne santé est pour partie liée à celle de l'économie allemande. Mais aussi à une base de comparaison plus favorable. Lors de la crise de 2008, les autorités allemandes avaient mis en place une prime à la casse. À la différence des autres pays européens, les constructeurs n'ont pas compensé son arrêt en 2010. Du coup, le marché allemand s'est violemme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant