L'Insee prévoit une hausse de la croissance et une baisse du chômage en 2016

le , mis à jour à 14:47
6
L'Insee prévoit une hausse de la croissance et une baisse du chômage en 2016
L'Insee prévoit une hausse de la croissance et une baisse du chômage en 2016

Alors que l’année 2016 a commencé par une nouvelle accélération de la croissance dans la zone euro (+0,6 % après +0,4 %),  l'Insee se veut plutôt optimiste pour la France dans les mois à venir. Selon les projections présentées dans sa note de conjoncture, le taux de chômage devrait baisser de 0,4 point d'ici à fin 2016, pour s'établir à 9,5% de la population active en métropole et à 9,8% en incluant l'Outre-mer.

 

Cette baisse, d'une ampleur inédite depuis 2007, découlerait d'une accélération des créations d'emplois salariés dans le secteur marchand (+139.000 postes) et d'une croissance de l'activité de 1,6% en 2016, contre 1,2% en 2015. Cette progression serait la plus forte hausse depuis 2011.

 

«Même le climat dans le bâtiment se dégèle, en phase avec un investissement des ménages qui cesserait enfin de peser sur la croissance, après un recul quasi continu depuis 2011», explique l'Institut. Le point noir reste le commerce extérieur : «Le déficit commercial hors énergie atteindrait 22,1 milliards d’euros en 2016, soit 1,0 % de PIB, au plus haut depuis 2011», souligne l'Insee. 

 

Cependant, selon l'Institut, ce recul du chômage serait aussi dû en grande partie au plan de 500 000 formations supplémentaires pour les demandeurs d'emploi dont les bénéficiaires ne seront plus considérés comme des chômeurs. Ce plan ferait donc diminuer artificiellement le taux de 0,1 point, soit un quart de la baisse anticipée.

 

De surcroit, si l'emploi privé va bénéficier en 2016 «de l'accélération de l'activité», les mesures d'aide à l'embauche vont aussi jouer un rôle important. Selon les calculs de l'Institut, le Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), le Pacte de responsabilité et le récent plan d'urgence pour l'emploi vont permettre un surplus de 95 000 emplois, «essentiellement concentrés sur le second semestre.» 

 

L''Insee assure toutefois que ces prévisions sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodan3 il y a 6 mois

    Institut NATIONAL c'est quoi un organisme privé ? ou une annexe d'état affiliée à un ministère ?--Pas besoin de pondre un décret royal "élyséen" pour mettre des "pions" en place et leur assigner un rôle avec leur carrière à venir en jeu !-- C'est le B à Bà de la fonction publique des hauts fonctionnaires, l'ignorer ici c'est que on "fume" pas que là bas mais sur ce forum pour certains.-- Demandez aux "sans grades" des catégories C des fonctionnaires le mode d'emploi pour avancer !

  • JUFRABRE il y a 6 mois

    Comment ça le directeur de l'Insee est nommé par l’état !... Là, vous êtes mauvaise langue :-)

  • JUFRABRE il y a 6 mois

    "L'Insee prévoit une hausse de la croissance et une baisse du chômage en 2016"... C'est bon pour notre cher Président, ça !! :-))

  • dupon666 il y a 6 mois

    baisse du chomage et hausse des aides sociales...comme ailleurs

  • pouvillo il y a 6 mois

    OH oh oh, le directeur de l'Insee est t-il très objectivement legerement à gauche !!!Oh oh oh elle est bien bonne celle là !Il faut bien qu'il justifie son salaire celui là !j'en rigole encore !

  • kejocol il y a 6 mois

    je veux y croire mais il y a plein d'incertitudes sur lesquelles personne sait repondre et entre autre quel sera l'impact du BREXIT? et puis il ne faut pas s'emballer, la baisse est estimée a 0.3pt grace aussi aux emplois aides que nous payons avec nos impots. donc moins de chomage mais plus d'impot. il n'y a pas de miracle.