L'INSEE prévoit un léger recul du chômage en 2016

le , mis à jour le
3
L'INSEE prévoit un léger recul du chômage en 2016
L'INSEE prévoit un léger recul du chômage en 2016

La croissance devrait fléchir au quatrième trimestre, essentiellement sous l'effet des attentats du 13 novembre à Paris, mais elle trouvera un nouvel élan au premier semestre 2016, permettant au chômage de refluer légèrement, a pronostiqué jeudi l'Insee.

Dans sa traditionnelle note de conjoncture, l'Institut national des statistiques et des études économiques (INSEE) table désormais sur une hausse du Produit intérieur brut (PIB) de 0,2% au quatrième trimestre, contre 0,4% prévus jusqu'alors.

Cette révision à la baisse n'aura toutefois aucun impact sur la prévision de croissance pour l'ensemble de l'année, estimée par l'Insee à 1,1%, un «niveau inédit depuis quatre ans» mais qui reste inférieur à celui de la zone euro (1,5%), selon Dorian Roucher, chef de la division Synthèse conjoncturelle à l'Insee. Le gouvernement table lui aussi sur une croissance de 1,1% en 2015.

Parmi les facteurs ayant amené l'institut de statistiques à réviser ses pronostics pour les trois derniers mois de 2015 figure en premier lieu l'impact des attentats du 13 novembre à Paris. Leurs effets sur l'économie — et essentiellement dans les services d'hébergement-restauration, de loisirs et de transport — sont chiffrés par l'Insee à 0,1 point de PIB au quatrième trimestre, une estimation en ligne avec celles du Trésor et de la Banque de France. L'indicateur de climat des affaires a d'ailleurs légèrement fléchi en décembre, plombé par les secteurs des services et du commerce de détail, plus touchés par les conséquences de ces attaques.

La douceur de l'hiver fait reculer la facture énergétique

Mais d'autres facteurs ont pesé sur la croissance trimestrielle, à savoir la douceur exceptionnelle des températures qui amène à une «baisse des dépenses de chauffage», et un «trou d'air dans la consommation des produits manufacturés», notamment en automobiles, a expliqué Dorian Roucher.

Malgré tout, «les déterminants ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • MIKE3000 il y a 12 mois

    LOL! ...

  • gacher il y a 12 mois

    autrement dit, la croissance de l'année monte quoi qu'il se passe.Ce sont les taxes, impôts, prix imposés, comme électricité, péage, .... qui obtienne ce résultat 100 % bidon

  • soulamer il y a 12 mois

    les ponctionnaires pesent sur la croissance