L'Insee confiante dans la résistance de la croissance européenne aux risques politiques

le
0

(AOF) - En dépit des vents contraires auxquels elle devra sans doute faire face au deuxième semestre, la croissance de la zone euro devrait rester dans la lignée des six premiers mois de l'année. Selon l'Insee qui a livré hier son point de conjoncture annuel, le PIB de la zone devrait croitre de 0,3 % au troisième trimestre puis de 0,4 % au quatrième. Le premier trimestre s'est terminé à +0,5% et le deuxième à +0,3%. Cette résilience est à mettre sur le compte d'une confiance des ménages qui resterait solide et d'un climat des affaires peu impacté par les incertitudes politiques grandissantes.

L'Insee cite notamment "le référendum britannique décidant du Brexit, la nouvelle vague d'attentats en France et en Allemagne, la difficulté à former un nouveau gouvernement en Espagne et l'échéance d'un référendum constitutionnel en Italie."

Par ailleurs, l'Insee s'attend à ce que la demande en provenance des États-Unis s'élève à nouveau au second semestre, à la faveur d'une reprise de l'investissement productif, et que la demande des pays émergents continue de s'améliorer graduellement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant