L'insecticide Cruiser dans le collimateur du gouvernement

le
0
(Commodesk) Le ministère de l'Agriculture pourrait revenir prochainement sur l'autorisation de l'insecticide Cruiser. Dans un communiqué publié le jeudi 29 mars, il a expliqué avoir saisi l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation et de l'environnement (ANSES), dont l'avis est attendu le 31 mai. Si ce dernier est défavorable, les autorités françaises lanceraient alors une procédure de retrait. Cette annonce fait suite à une étude française parue dans la revue Science, qui prouve que des abeilles à qui l'on a administré du thiamétoxan, contenu dans le Cruiser, sont désorientées et ne retrouvent pas le chemin de leur ruche. De nouvelles recherches vont être effectuées afin de savoir si cette étude menée en laboratoire se vérifie en conditions réelles. Le Cruiser, mis sur le marché en 2010, est principalement utilisé sur les plants de colza semences. Mais les apiculteurs craignaient que l'insecticide ne contribue à la surmortalité des abeilles. La semaine dernière, le Groupement régional des apiculteurs pollinisateurs professionnels (GRAPP), soutenu par la Confédération paysanne, avait d'ailleurs lancé un appel au boycott de la pollinisation du colza semences en France, du fait de la présence du Cruiser.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant