L'insaisissable Zahia absente du procès Benzema-Ribéry

le
0
L'ancienne call-girl a fait savoir par son avocat qu'elle avait «rebondi» et ne souhaitait pas assister à l'audience. Elle a même retiré sa constitution de partie civile.

Elle rêvait de devenir pilote d'avion. Celle dont le prénom suffit à évoquer la luxure a connu une enfance sage, tranquille et studieuse. Avant de devenir le «cadeau d'anniversaire» de Ribéry en 2009 dans une chambre d'hôtel munichoise, Zahia Dehar grandit à Ghriss, une ville moyenne d'Algérie. Elle raconte dans chacune des rares interviews qu'elle accorde qu'elle était première de sa classe et «adorait les mathématiques». Mais sa vie bascule à 10 ans, lors du divorce de ses parents. Elle atterrit dans un pavillon de banlieue parisienne avec sa mère et son frère et peine à s'adapter.

La bonne élève qui ne parlait qu'arabe à la maison prend alors du retard à l'école, a-t-elle confié dimanche dans un entretien accordé à 7 à 8 sur TF1. Une période «très difficile», où elle se sent ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant