L'inquiétude des associations LGBT face à François Fillon

le
0
L?association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) qui avait porté le projet de loi du mariage pour tous redoute les conséquences d?une élection de François Fillon à la présidence de la République. 
L?association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) qui avait porté le projet de loi du mariage pour tous redoute les conséquences d?une élection de François Fillon à la présidence de la République. 

Ce n'est pas un vent de panique, mais le signe d'une inquiétude palpable. Depuis que François Fillon fait la course en tête de la primaire de droite, Caroline Mecary a reçu dix dossiers de mise en place d'adoption plénière émanant de parents homosexuels. L'avocate et militante des droits des homosexuels se montre plus exaspérée qu'inquiète par les déclarations de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy. Deux jours avant le premier tour, le favori de la primaire confirmait ses intentions sur Twitter : « Nous réécrirons le droit de la filiation pour protéger les droits de l'enfant mis à mal par le mariage pour tous. #LoiTaubira ». « Cette promesse, c'est de la flûte à bec », balaye Caroline Mecary, qui poursuit : « François Fillon donne des gages à la Manif pour Tous et Sens commun, mais il ne pourra pas les honorer » prédit-elle. Si le candidat de la droite venait à remporter la présidentielle, il lui faudrait entrer dans une bataille juridique à l'issue incertaine pour modifier les dispositions votées sous la précédente législature.

Réserver l'adoption plénière aux couples hétérosexuels

François Fillon ne prévoit pas de toucher au mariage gay en lui-même, mais aux droits afférents. « Adoption plénière réservée aux couples hétérosexuels, limiter la PMA aux couples hétérosexuels infertiles et interdire la GPA » constitue l'une des 15...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant