L'inquiétante note interne d'EDF sur les centrales nucléaires

le , mis à jour le
0
La centrale nucléaire du Bugey, photo d'illustration.
La centrale nucléaire du Bugey, photo d'illustration.

La France court-elle un grave danger nucléaire ? C'est ce qu'affirme Le

Journal de l'énergie, qui s'est procuré une note interne d'EDF. Celle-ci étrille la fiabilité des groupes électrogènes de secours qui sont censés apporter le courant nécessaire aux réacteurs en cas de coupure d'électricité dans nos 19 centrales nucléaires. Ces moteurs diesel sont présents pour prendre le relais en cas de coupure d'électricité. Leur rôle est crucial : ils doivent permettre de continuer à assurer le refroidissement du réacteur.

Sur l'ensemble de la révision de l'année 2014, aucun de ces systèmes de secours n'a été classé en « état correct ». 42,9 % d'entre eux sont « à surveiller », 43,9 % sont jugés « dégradés » et enfin 13,2 % sont dans un état qualifié d'« inacceptable ». Ces classifications sont faites à partir de plusieurs critères et les problèmes récurrents identifiés sont des « fuites d'air », « d'huile » ou « de carburant ».

Des réacteurs utilisés pendant la tempête de 1999

L'absence de ces groupes électrogènes peut se révéler dramatique. Ça a été le cas le 11 mars 2011, les systèmes de secours de Fukushima n'avaient justement pas pu redémarrer après le passage du tsunami contre les côtes japonaises. Cet incident avait alors causé un défaut de refroidissement des centrales, puis la fusion du c?ur des réacteurs, et donc la catastrophe qui s'en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant