L'inquiétante cellule islamiste «Cannes-Torcy» passée au crible

le
0
Quatre suspects ont été déférés vendredi et 14 autres sont déjà en examen dans la plus sérieuse affaire de terrorisme depuis 1996.

Français, jeunes, à peine connus des services de renseignement et convertis à un islam modéré. Du moins en apparence. Les quatre suspects déférés vendredi dans le cadre du démantèlement de la cellule islamiste de «Torcy-Sarcelles-Cannes» qui voulait frapper la France à l'automne dernier ressemblent peu ou prou aux quatorze autres personnes déjà mises en examen dans ce tentaculaire dossier. Rien dans la trajectoire de ces fous d'Allah sortis de la grisaille des banlieues ne laissait présager des projets d'attentats de grande ampleur, voire l'animation de filières djihadistes vers la Syrie. Pourtant, la venimosité des protagonistes est telle que François Molins, procureur de la République de Paris, a considéré qu'ils formaient le «groupe terroriste le plus dangereux jamais démantelé depuis 1996».

Composée de «sociopathes antis...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant