L'innovation, clé des futures performances du CAC 40

le
0
Après avoir trop longtemps compté sur ses propres forces, Sanofi mise désormais sur «l'innovation en réseau». (© Sanofi)
Après avoir trop longtemps compté sur ses propres forces, Sanofi mise désormais sur «l'innovation en réseau». (© Sanofi)

À mi-chemin entre le fo­rum de Davos et le Con­sumer Electronics Show de Las Vegas, la première édition de Viva Technology a suscité le plus grand ­intérêt. Cette manifestation con­­sacrée «à l’innovation et à la croissance des start-up» se déroulait du 30 juin au 2 juillet au Parc des expositions de la porte de Versail­les, à Paris.

Plus de 5.000 start-up et une centaine de fonds d’investissement et d’entreprises de pointe ont été con­viés à cet événement, ponctué par près de 300 conféren­ces, ­tables rondes et ateliers. Les grands noms de la technologie mondiale ont fait le déplacement, des dirigeants d’Amazon à ceux de Google Deepmind, Mi­crosoft Ventures, IBM Wat­son, Cisco et du moteur de recherche chinois Baidu.

À ce sa­lon ont aussi présentés la Google Car, des univers de réalité virtuelle (tennis, foot, etc.), le Lab d’intelli­gence artificielle de Face­book, les vêtements connectés d’IBM Watson et le patch UV con­çu par La Roche-Posay avec L’Oréal. D’au­tres grou­pes français y seront associés d’une fa­çon ou d’une autre : Orange, Car­re­four, Valeo, BNP Paribas, Axa, etc.

Infusion de matière grise

Maurice Lévy, président de Pu­bli­cis, co-organisateur de la manifestation avec Les Échos, a planté le décor : «Toutes les entreprises sont confrontées au problème de leur transformation. Les débats que nous avons préparés

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant