L'initiative de Copé gêne les sarkozystes

le
0
Les partisans de l'ex-président de la République redoutent toujours que ses adversaires utilisent le débat contre lui.

En donnant son feu vert, samedi, dans Corse-Matin, à un «débat» sur le bilan de Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé espérait éteindre la polémique sur le «droit d'inventaire» qui fait rage à l'UMP. Les premières réactions à l'initiative du président du parti laissent planer un doute sur le succès de l'opération. Luc Chatel, pourtant classé parmi les copéistes, a lancé une mise en garde dans Le Journal du dimanche . «Les Français attendent surtout de l'UMP une vision de l'avenir», estime l'ex-ministre de l'Éducation, tout en reconnaissant: «Pour être crédibles, nous devrons naturellement être capables d'analyser objectivement notre action passée au gouvernement.» «Le mot d'inventaire ne me choque donc pas, à condition qu'il ne tourne pas au procès des années Sarkozy. De grâce, demande-t-il, pas de règlements de comptes version Ton...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant