L'inflation ralentit encore, un risque de déflation évoqué

le
11
L'INFLATION A RALENTI EN NOVEMBRE EN FRANCE
L'INFLATION A RALENTI EN NOVEMBRE EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Le rythme annuel de l'inflation en France a ralenti en novembre à 0,3%, après 0,5% le mois précédent, en raison de la baisse des prix des produits manufacturés et de l'énergie, annonce jeudi l'Insee, en soulignant que l'inflation sous-jacente est négative pour la première fois depuis que la série existe.

Selon Dominique Barbet, économiste chez BNP Paribas CIB, ce dernier indicateur "pose désormais la question de la déflation".

"En gardant à l'esprit que le taux d'inflation annuel reflète toujours l'impact de la hausse de la TVA début 2014, nous devons nous attendre à ce que le taux principal tombe en territoire négatif au début de l'année prochaine", explique-t-il.

"Déflation ? Voici la question du moment", commente pour sa part Philippe Waechter, chef économiste de Natixis Asset Management sur Twitter.

Sur le seul mois de novembre, les prix à la consommation ont reculé de 0,2%, après être restés stables en octobre.

L'indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, a reculé de 0,2% sur le mois et atteint 0,4% sur douze mois, en légère diminution par rapport à octobre (+0,5%).

Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un taux d'inflation IPCH en recul de 0,1% sur un mois et en hausse de 0,5% sur un an.

L'indicateur d'inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils) recule de 0,1% par rapport à octobre et de 0,2% par rapport à novembre 2013. "C'est la première fois que l'inflation sous-jacente est négative depuis que la série existe (1990)", souligne l'Insee dans son communiqué.

L'inflation hors tabac se situe elle à 0,3% en rythme annuel.

Selon l'Insee, le recul des prix à la consommation en novembre s'explique par la baisse de 0,3% des prix des produits manufacturés (-1,2% sur un an), celle de 0,6% des prix de l'énergie (-1,1% sur un an) -- un recul lié uniquement aux produits pétroliers (-2,7% et -5,1% sur un an) --, ainsi que par le repli saisonnier des prix des services (-0,1%, +1,5% sur un an).

(Jean-Baptiste Vey, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2711013 le jeudi 11 déc 2014 à 17:22

    et alors, déflation n'est pas décroissance ? et si c'est le seul moyen de récupérer un peu de pouvoir d'achat je ne m'en plaindrai pas !

  • nestotor le jeudi 11 déc 2014 à 11:37

    la tva a 30% pour remettre un peu d'inflation

  • lorant21 le jeudi 11 déc 2014 à 11:34

    il faut augmenter les prix des péages.. pas les baisser! :-)

  • mlemonn4 le jeudi 11 déc 2014 à 11:17

    On nous parle encore qur le risque de désinflation est évoqué!! ils ont un temps de retard; on est en plein dedans mais c'est la méthode Coué de nos technocrates pour ne pas affronter la réalité; elle ne sert qu'à retarder les coupes brutales dans notre sphère publique si chère à nos technocrates dont ils sont tous issus; on ne coupe pas la branche sur laquelle on est assis! Elle doit dégraisser en termes de coût au minimum de 20% si ce n'est pas de 30. Tant que cela ne sera pas, point de salut!

  • olive84 le jeudi 11 déc 2014 à 10:30

    Bonne nouvelle... la déflation est là... bein je reporte encore un peu mon achat de voiture comme ça je vais économiser encore un peu d argent...

  • supersum le jeudi 11 déc 2014 à 10:19

    Quand la conso sera à zéro et que la déflation augmentera ils baisseront peut etre les impots et les taxes, faut juste les mettre devant le mur

  • wanda6 le jeudi 11 déc 2014 à 09:52

    https ://www.change.org/p/gouvernement-fran%C3%A7ais-pour-l-organisation-d-un-r%C3%A9f%C3%A9rendum-sur-l-accord-de-libre-%C3%A9change-ue-canada-ceta-le-trait%C3%A9-transatlantique-tafta-et-l-accord-sur-le-commerce-des-services-tisa

  • redsdead le jeudi 11 déc 2014 à 09:35

    c'est déja une jolie performance de recopier/lire une depeche AFP sans faire de fautes ... vous n'allez pas en plus leur demander de la comprendre et de l'analyser !

  • ratapon le jeudi 11 déc 2014 à 09:24

    Heureusement que les dépenses contraintes continuent d'augmenter, comme ça on sent pas trop les baisses de prix

  • nestotor le jeudi 11 déc 2014 à 09:18

    http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=29&date=20141211c) Ménages du 1er quintile de la distribution des niveaux de vie - FranceENSEMBLE HORS TABAC 0.2%. revalorisation su smic de 2.30 euros nets, quelle folie, les gueux ont ils brsoin de telles fortunes alors qu'ils s'habituent tout juste a la pauvreté?