L'inflation grimpe à 2,3% en février en Allemagne

le
1
L'ÉNERGIE ALIMENTE L'INFLATION EN ALLEMAGNE
L'ÉNERGIE ALIMENTE L'INFLATION EN ALLEMAGNE

par Brian Rohan

BERLIN (Reuters) - Le renchérissement de l'énergie et des carburants a alimenté l'inflation allemande en février, qui a grimpé à 2,3% en première estimation, accentuant la probabilité que la Banque centrale européenne (BCE) n'abaisse pas davantage ses taux directeurs pour le moment.

L'institution de Francfort a pour mandat de maintenir l'inflation dans la zone euro légèrement en-dessous de 2%.

Selon les chiffres initiaux publiés mardi par l'Office fédéral de la statistique, les prix à la consommation ont augmenté de 0,7% sur un mois et de 2,3% sur un an, alors que les économistes interrogés anticipaient en moyenne une inflation de +0,5% sur un mois et +2,1% sur un an.

En norme harmonisée IPCH, l'inflation ressort à +0,9% sur un mois (consensus: +0,5%) et à +2,5% sur un an (consensus +2,2%).

"Ces chiffres rendent d'autant moins probable un abaissement des taux de la BCE", juge Christian Schulz, de Berenberg. "Des indicateurs avancés positifs et une stabilisation des prêts de la part des banques et de la croissance monétaire, outre cette poussée de l'inflation, devraient suffire à convaincre (la BCE)."

La banque centrale devrait maintenir son principal taux directeur à 1,0% lors de sa réunion de mars, même si de nombreux économistes s'attendent à un nouvel assouplissement d'ici la fin de l'année qui pourrait le ramener jusqu'à 0,5%.

Cette percée de l'inflation en Allemagne, si elle se confirme, risque de saper le soutien de la consommation à l'activité de la première économie de la zone euro, même si le moral des ménages a atteint un plus haut d'un an à l'horizon de mars.

"La montée des prix de l'énergie a clairement un effet négatif sur le pouvoir d'achat des ménages, en particulier parce que cela concerne des biens d'usage quotidien", estime Alexander Koch, d'UniCredit.

Cette estimation initiale de l'inflation, basée sur les chiffres de six des 16 Länder allemands, précède les chiffres définitifs qui doivent être publiés le 9 mars.

Jean Décotte pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marshaka le mardi 28 fév 2012 à 17:09

    Encore une bonne nouvelle, une récession en Europe accompagnée d'une inflation ! il est vrai que si l'on compte comme les américains ( hors energie et alimentation ), l'inflation doit être moindre