L'inflation du mois de mai stable à 0,3% en Grande-Bretagne

le
0
INFLATION BRITANNIQUE STABLE AU MOIS DE MAI
INFLATION BRITANNIQUE STABLE AU MOIS DE MAI

LONDRES (Reuters) - Les prix à la consommation ont augmenté en mai au même rythme que le mois d'avril alors que les économistes avaient tablé en moyenne sur une réaccélération de l'inflation, montrent mardi des données publiées par l'ONS, l'institut national de la statistique.

La hausse des prix à la consommation a ainsi été de 0,3% sur un an le mois dernier, comme en avril, alors que les économistes avaient anticipé une inflation de 0,4%.

Ces données attestent de l'absence de pressions inflationnistes dans le pays, la hausse des prix à la consommation sur un an ayant été de 0,3% depuis le début de l'année, à l'exception du mois de mars (+0,5%).

Le recul des prix dans l'habillement, où les enseignes se livrent une concurrence sans merci, a compensé la hausse du poste transport dans un contexte de remontée des cours du pétrole.

L'inflation dite de base, qui exclut les prix de l'énergie, des aliments, de l'alcool et du tabac, est également restée inchangée, à 1,2%, contre un consensus des économistes de 1,3%.

Cela fait plus de deux ans que l'inflation est sous l'objectif de 2% de la Banque d'Angleterre. Cette dernière pense que cela restera le cas jusqu'en 2018, en raison de la déprime des cours du brut, des effets de la vigueur passée de la livre et d'une croissance des salaires atone.

La Banque d'Angleterre, qui se réunit jeudi pour sa réunion de politique monétaire, a également dit qu'elle n'accorderait pas trop d'importance aux derniers indicateurs en date étant donné les incertitudes provoquées par l'organisation, le 23 juin, du référendum en Grande-Bretagne sur l'avenir du pays au sein de l'Union européenne.

De leur côté, les prix à la production en mai ont accusé un recul plus prononcé que prévu, baissant sur un an de 0,7%, comme en avril, alors que le consensus était de -0,5%.

L'ONS a également lancé une nouvelle mesure officielle et unique du prix des maisons. Cette dernière indique une hausse de 8,2% sur un an des prix immobiliers dans le pays en avril, contre une progression de 8,5% en mars. Dans la seule ville de Londres, cette augmentation a été de 14,5% sur un an.

(Service économique)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux