L'infirmière espagnole touchée par Ebola est sortie de l'hôpital

le
0

MADRID, 5 novembre (Reuters) - L'infirmière espagnole qui a contracté le virus Ebola à Madrid après avoir soigné deux prêtres contaminés lors de missions en Afrique de l'Ouest a quitté mercredi l'hôpital Carlos III de Madrid où elle était soignée. Teresa Romero, qui est âgée de 44 ans, était devenue début octobre le premier cas d'infection connue en dehors de l'Afrique de l'Ouest où l'épidémie sévit depuis le mois de mars. Sa contamination, à l'origine d'une psychose dans l'opinion, a provoqué une mise en cause des autorités sanitaires espagnoles, accusées d'avoir mal préparé le personnel de santé à faire face à la maladie. "Je ne sais ce qui s'est mal passé, je ne sais même pas si quelque chose s'est mal passé", a déclaré Teresa Romero lors d'une conférence de presse mercredi. Les causes de sa contamination font toujours l'objet de recherches et de vérifications. "Je sais seulement que je n'éprouve aucun reproche, aucun ressentiment, et si mon infection peut être d'une utilité quelconque pour que cette maladie soit mieux étudiée ou pour qu'on puisse trouver un vaccin ou un médicament, je suis là", a-t-elle ajouté. L'infirmière a offert de donner son sang pour que ses anticorps permettent de soigner d'autres malades. Pour la guérir, ses médecins lui ont injecté les anticorps d'une missionnaire contaminée au Liberia qui a survécu elle aussi à la maladie. Ils lui ont également administré un médicament expérimental, le favipiravir, ou Avigan, produit par la société Toyama, une filiale du groupe japonais Fujifilm 4901.T . (Rodrigo de Miguel; Henri-Pierre André pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant