L'infirmière britannique atteinte d'Ebola dans un état critique

le
0

LONDRES, 3 janvier (Reuters) - L'état de santé de l'infirmière britannique atteinte de la fièvre Ebola s'est détérioré ces deux derniers jours et la malade se retrouve maintenant dans un état critique, a annoncé samedi l'hôpital londonien où elle est soignée. Pauline Cafferkey, qui a 39 ans, reçoit au Royal Free Hospital du plasma sanguin d'un rescapé d'Ebola et un médicament antiviral expérimental. La fièvre hémorragique Ebola a été diagnostiquée chez elle lundi, au lendemain de son retour en Grande-Bretagne après un séjour en Sierra Leone, où elle travaillé pour l'ONG caritative Save the Children dans un centre de soins des faubourgs de la capitale, Freetown. Pauline Cafferkey est la première personne à s'être vu diagnostiquer la fièvre Ebola sur le sol britannique. Le Royal Free Hospital, principal centre de soins en Grande-Bretagne des malades d'Ebola, a réussi à guérir de cette fièvre hémorragique un coopérant humanitaire britannique, William Pooley, avec le médicament expérimental ZMapp, après son rapatriement en août au Royaume-Uni. Mercredi, Pauline Cafferkey pouvait s'asseoir dans son lit, parler et lire. Mais un médecin la soignant l'a prévenue alors que le cours de la maladie pouvait s'avérer imprévisible. L'épidémie de fièvre Ebola, qui s'est déclarée en mars dernier en Guinée, avait touché au 31 décembre 20.206 personnes, dont plus de 7.905 en sont mortes, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). (David Milliken; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant