L'inexorable descente aux enfers de France 4

le
0
La chaîne publique a stoppé tous ses développements en attendant d'en savoir davantage sur son avenir.

De l'art de détruire ce qui a été si difficilement construit. France 4 est la mal-aimée de la télévision publique et elle n'a pas fini de le payer cher. La chaîne, qui jouait la mouche du coche des chaînes de la TNT visant les jeunes adultes comme NRJ12, NT1 (TF1), D8 (Canal +) ou encore W9 (M6), est en passe de disparaître des radars. En un an, sa part d'audience est passée de 2,3 % à 1,7 %.

Certes, c'est la loi du genre, la chaîne a connu quelques accidents comme «Faut pas rater ça!», le magazine d'access prime time produit par Sébastien Cauet qui vient d'être arrêté faute d'audience suffisante. Sur les premières semaines de l'année 2013, il ne totalisait pas plus de 72.000 téléspectateurs, soit 0,3 % d'audience. «Le contrat de "Faut pas rater ça!" arrivait à échéance fin mars. Cela n'avait pas de sens de le renouveler pour trois mois alo...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant