L'inespéré regain de popularité d'Abbas

le
0
Le chef de l'Autorité palestinienne regagne en prestige à la faveur de son offensive à l'ONU.

Son portrait couvre la façade du centre commercial de Naplouse, à côté de celui de Yasser Arafat. Sur la scène dressée au pied de l'immeuble, les orateurs se succèdent sous un immense drapeau palestinien. Un panneau géant porte la phrase prononcée par Arafat pendant son premier discours devant l'Assemblée générale de l'ONU en 1974: «Ne laissez pas le rameau d'olivier tomber de ma main», qui avait symboliquement marqué la reconnaissance internationale de la question palestinienne. À côté figure celle de Mahmoud Abbas, tirée de son discours de vendredi dernier: «Je vais à l'ONU pour demander la reconnaissance de notre droit légitime.» Au centre, une chaise tapissée d'un keffieh noir et blanc représente le fauteuil que Mahmoud Abbas va briguer aujourd'hui à l'ONU au nom de la Palestine. La foule applaudit à tout rompre au nom du président de l'Autorité palestinienne, alias Abou Mazen.

Un chanteur improvise une ode en son honneur: «Raïs Abou Mazen, tu es

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant