L’inécalcitol d’Hybrigenics inhibe la prolifération in vitro des cellules souches de leucémie myéloïde chronique en synergie avec l’imatinib

le
0

L’inécalcitol d’Hybrigenics inhibe la prolifération in vitro des cellules souches de leucémie myéloïde chronique en synergie avec l’imatinib

Les résultats sont présentés aujourd’hui au congrès annuel de la Société Américaine d’Hématologie par le Pr. Turhan, de l’Unité INSERM U935 et de l’Université Paris-Sud

Paris, le 09 décembre 2013 – Hybrigenics SA (ALHYG), société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext d’Euronext à Paris, focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre les maladies prolifératives, annonce aujourd’hui la présentation par l’Unité de recherche INSERM U935 du Professeur Ali Thuran, Chef du Service d’Hématologie du Centre Hospitalier Universitaire du Kremlin-Bicêtre, Université Paris-Sud 11, des effets in vitro de l’inécalcitol sur la croissance de cellules souches et de progéniteurs de leucémie myéloïde chronique (LMC) humaine, au 55ème congrès annuel de la Société Américaine d’Hématologie à la Nouvelle-Orléans, aux Etats-Unis.

La LMC se caractérise par la prolifération excessive de cellules blanches du sang appelées granulocytes, qui appartiennent à la lignée myéloïde ; ils se composent de neutrophiles, de basophiles et d’éosinophiles. La LMC diffère de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) qui se caractérise par la prolifération excessive d’une seule autre sorte de cellules blanches du sang appelées lymphocytes.

Les résultats présentés aujourd’hui montrent que l’inécalcitol inhibe la prolifération des cellules souches et des progéniteurs de LMC isolés chez des patients au moment du diagnostic et cultivés in vitro, mais pas celle des cultures de cellules souches et des progéniteurs myéloïdes normaux isolés chez des volontaires sains. De plus, une forte synergie inhibitrice a été observée in vitro en association avec l’imatinib (Gleevec®), le traitement de première génération de référence de la LMC. En revanche, la même association in vitro de l’inécalcitol et de l’imatinib n’a eu aucun effet inhibiteur sur les progéniteurs myéloïdes normaux.

« Ces observations préliminaires suggèrent que l’inécalcitol pourrait être testé chez des patients atteints de LMC en association avec l’imatinib pour rechercher une activité thérapeutique plus prononcée ou de durée plus longue, » commente le Professeur Ali Thuran. « La leucémie myéloïde chronique pourrait constituer une autre indication thérapeutique pour l’inécalcitol, en plus de la leucémie lymphoïde chronique dans laquelle une étude clinique de Phase II est en cours avec ce produit, » ajoute Jean-François Dufour-Lamartinie, Directeur R&D Cliniques d’Hybrigenics.

A propos d’Hybrigenics (ISIN : FR0004153930, Mnémo : ALHYG)

Hybrigenics SA (www.hybrigenics.com) est une société biopharmaceutique cotée sur le marché Alternext d’Euronext Paris, qui focalise ses programmes internes de R&D sur des cibles et des thérapeutiques innovantes contre les maladies prolifératives, cancéreuses ou non-cancéreuses.

Le programme de développement d'Hybrigenics repose sur l'inécalcitol, un agoniste des récepteurs de la vitamine D actif par voie orale. L’inécalcitol a déjà démontré son excellente tolérance et une forte présomption d’efficacité par voie orale dans le traitement de première ligne du cancer de la prostate hormono-réfractaire métastatique, en association avec le Taxotère®, chimiothérapie intraveineuse de référence dans cette indication. Une autre étude clinique de l’inécalcitol est actuellement en cours chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique.

Hybrigenics a un accord de collaboration de recherche avec Servier sur les enzymes de dé-ubiquitination et leurs inhibiteurs en oncologie, neurologie, psychiatrie, rhumatologie, ophtalmologie, diabète et maladies cardiovasculaires. Hybrigenics poursuit ses propres recherches en pointe dans le domaine des protéases spécifiques de l’ubiquitine dans d’autres aires thérapeutiques particulièrement pertinentes, comme l’inflammation et la virologie.

Hybrigenics Services SAS (www.hybrigenics-services.com) est une filiale à 100% d’Hybrigenics, leader mondial de la technologie double-hybride en levure (Y2H, pour « Yeast Two-Hybrid ») et des services associés pour identifier, valider et inhiber les interactions entre protéines. Hybrigenics offre aux chercheurs de tous les secteurs des sciences de la vie des prestations de très haute qualité grâce à sa plateforme Y2H à haut débit certifiée ISO 9001, à ses outils et bases de données bioinformatiques très élaborés, à sa chimiothèque et à sa plateforme de criblage chimique. Hybrigenics fournit également des prestations de services génomiques de pointe spécialisés dans les puces à ADN, l’enrichissement de séquences ADN ou ARN et dans le séquençage de nouvelle génération.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant