L'industrie pharmaceutique supprime des emplois

le
0

MSD, filiale de l'américain Merck, va supprimer 500 postes en France.

L'hémorragie des effectifs dans l'industrie pharmaceutique semble sans fin. MSD France, filiale du groupe américain Merck, a annoncé vendredi la suppression de près de 400 postes à Courbevoie, en banlieue parisienne. Cela représente plus de 30 % des effectifs du siège social et pas loin de 14 % des emplois de MSD dans l'Hexagone. Les postes commerciaux et les fonctions supports sont les premiers visés.

Ce plan social s'inscrit dans le projet annoncé par Merck en octobre 2013 de supprimer 8500 emplois, soit 20 % de ses effectifs mondiaux d'ici à 2015, afin d'économiser 2,5 milliards de dollars. Il s'ajoute aux projets de cessions en cours des sites d'Éragny, dans l'Oise, et de La Vallée, en Haute-Loire, qui emploient 280 salariés, et à la réduction des effectifs de l'usine de Riom (Puy-de-Dôme). Et il fait suite à la suppression de 800 postes en France, réalisée entre 2010 et 2012 à la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant