L'industrie européenne perd du terrain

le
0
Selon Euler Hermes, la France dispose d'atouts avec la pharmacie, le luxe et l'aéronautique.

«Mais où est donc passée la demande?» En donnant ce titre à son dernier bulletin économique, l'assureur crédit Euler Hermes donne le ton. Son baromètre sectoriel montre à quel point certains pays et certains secteurs vont avoir du mal à rebondir cette année. Si les États-Unis ont sorti leur épingle du jeu l'an dernier - avec une hausse de la production manufacturière de 4,2 % -, la zone euro, elle, a vu sa production plonger de 2,5 %. «L'écart se creuse», relève Ludovic Subran, chef économiste chez Euler Hermes.

Dans le détail, la production industrielle a reculé de 0,8 % en Allemagne, 2,7 % en France, 6,7 % en Italie et 6,4 % en Espagne. Ce retard par rapport à d'autres régions du monde «s'explique en partie par des différences structurelles de compétitivité ; à court terme, il tient surtout à la différence de dynamique de la demande interne, durablement en bern...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant