L'industrie du charbon paralysée par une grève en Bulgarie

le
0
Les mineurs de Maritza-Iztok, le plus grand complexe houiller de Bulgarie, ont déclenché dimanche une grève illimitée, a annoncé ce lundi BNR, la radio d'Etat. Les revendications concernent des hausse de salaires, le maintien d'unités de production menacées de fermeture, ainsi que des contrats collectifs négociés en juillet dernier et qui n'auraient toujours pas été honorés.

Les syndicats négocient depuis décembre avec Maritza East Mines, la compagnie d'Etat qui possède le site, et avaient organisé une grève d'une heure le 10 janvier en guise "d'avertissement". Avec sa production de 30 millions de tonnes de charbon en 2011, Maritza-Iztok, qui emploie environ 7.000 personnes, fournit les quatre plus grandes centrales thermiques de Bulgarie. Le combustible de l'entreprise permet ainsi de produire 55% de l'électricité du pays et 32% de l'énergie totale.

Plus de 80% du charbon extrait en Bulgarie provient de Maritza-Iztok. En plus du risque de pénurie, la direction évalue le manque à gagner résultant du mouvement social à 1,5 million d'euros.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant