L'industrie de l'armement craint de marquer le pas

le
0
La nouvelle loi de programmation militaire pour 2014-2019 doit être votée par les députés. C'est elle qui traduira les arbitrages rendus sur la base du livre blanc.

«Moins pire que prévu.» «Une France désarmée !» «Pas encore rassuré.» Tels étaient, lundi, quelques-uns des commentaires à chaud d'industriels de l'armement après la publication du livre blanc sur la défense.

«Nous sommes loin des scénarios les plus noirs évoqués. Le texte met en avant le rôle fondamental des industries de défense, qui sont aux premiers rangs mondiaux dans la construction de l'avenir et en matière d'emplois. Il affirme la volontéde les soutenir. Ce qui est positif», déclare au Figaro Patrick Boissier, PDG de DCNS, leader européen du naval militaire. «Le livre blanc fixe les ambitions et les objectifs, mais nous ne connaissons pas encore leur traduction concrète en termes de budget, de programmes et de cadences industrielles. Or, il apparaît d'ores et déjà qu'il ne sera pas s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant