L'Indonésie veut taxer les exportations de minéraux bruts

le
0
Le gouvernement indonésien, par la voix du ministre de l'Industrie, souhaite instaurer dès le premier semestre 2012 une taxe sur l'exportation de minerais et de métaux de base bruts, selon la presse du pays. Cette nouvelle proposition, dont les détails ne sont pas encore connus, s'inscrit dans le projet du ministère de l'Energie et des Ressources minérales d'interdire l'exportation de certains produits miniers à partir de 2014. Selon le Jakarta Post, deux visions s'opposent : celle des économistes qui y voient un moyen à la fois d'encourager les industriels à aller plus loin dans la transformation des matériaux bruts et de contribuer à la sécurité énergétique du pays. De l'autre, les compagnies minières locales qui dénoncent un fardeau supplémentaire susceptible, dans un climat d'incertitudes économiques mondiales, de compromettre leurs projets d'expansion. L'Indonésie a un sous-sol riche en minerais : étain (dont le pays est le premier exportateur mondial), charbon (deuxième exportateur), nickel (deuxième producteur de minerai), cuivre (quatrième producteur de minerai)? Mais ses capacités de raffinage sont insuffisantes et le pays doit exporter la majeure partie de sa production sous forme de minerai ou de métaux bruts. La valeur ajoutée liée à la transformation de ces produits revient ainsi à d'autres pays, essentiellement en Asie du Sud-Est.
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant