L'Indonésie ne rendra pas public le rapport sur l'accident AirAsia

le
0

DJAKARTA, 21 janvier (Reuters) - L'Indonésie ne rendra pas public un rapport préliminaire détaillant son enquête relative au vol QZ8501 d'AirAsia qui s'est abîmé en mer le mois dernier, a dit mercredi un responsable de la commission indonésienne de sécurité des transports (NTSC). L'Airbus A320-200 qui effectuait la liaison entre Surabaya, en Indonésie, et Singapour a disparu des écrans radar le 28 décembre et s'est abîmé en mer de Java une quarantaine de minutes après le décollage. Il n'y a aucun survivant parmi ses 162 membres d'équipage et passagers. Les enquêteurs analysent les données des deux "boîtes noires" de l'appareil pour déterminer les causes de l'accident. L'écoute de ces enregistreurs de vol exclut à ce stade toute possibilité d'un attentat terroriste, a dit lundi la NTSC. ID:nL6N0UY1IQ Le ministre des Transports Ignasius Jonan a dit mardi devant une commission parlementaire que, selon des données radar, le rythme de l'ascension de l'avion a été supérieur à la normale au cours des dernières minutes. Les enquêteurs doivent remettre un rapport préliminaire à l'Organisation internationale de l'aviation civile (ICAO) au début de la semaine prochaine. Selon les procédures de l'ICAO, ce rapport doit lui être soumis 30 jours après la date de l'accident. "Un mois après l'accident, nous ferons simplement un rapport préliminaire. Pas de commentaire et pas d'analyse", a dit à des journalistes Tatang Kurniadi, président de la NSCT. "Ceci ne sera pas dévoilé au public. Il sera seulement à la disposition des pays concernés." (Fergus Jensen et Kanupriya Kapoor, Benoît Van Overstraeten pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant