L'Indonésie n'exécutera pas d'Européen cette année - procureur

le
0
    DJAKARTA, 13 juillet (Reuters) - Deux détenus étrangers, un 
Nigérian et un Zimbabwéen, vont être exécutés cette année en 
Indonésie, a annoncé mercredi le procureur général indonésien, 
sans préciser les raisons de leurs condamnations. 
    Le procureur général H.M. Prasetyo a ajouté qu'aucun 
prisonnier européen, australien ou américain ne serait exécuté 
cette année.  
    Plusieurs étrangers condamnés à mort pour trafic de drogue 
bénéficient donc d'un sursis pour 2016, dont le Français Serge 
Atlaoui qui en avait déjà obtenu un l'année dernière. 
    L'Indonésie a promis d'augmenter encore les exécutions, 
malgré les condamnations de la communauté internationale. 
    L'année dernière, quatorze personnes ont été exécutées. Le 
procureur Prasetyo avait évoqué précédemment le chiffre de 16 
prisonniers mis à mort en 2016, et plus du double l'année 
suivante. 
 
 (Laura Martin pour le service français, édité par Jean-Stéphane 
Brosse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant