L'indice CAC 40 soutenu par le retour de la croissance

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Après avoir brièvement franchi, à l'ouverture de mercredi, la barre des 4.100 points, pour la première fois depuis mai 2011, l'indice CAC 40 est revenu un peu en arrière. La veille, l'indice-phare a progressé de 0,51% à 4.092,50 points, soit son plus haut niveau de l'année, proche du sommet antérieur du début mai 2011. De son côté, Wall Street s'est ressaisi pour clôturer en hausse, sur la foi de propos jugés rassurants d'un responsable de la banque centrale américaine. L'indice Dow Jones a gagné 0,20% et le Nasdaq 0,39%.

Les investisseurs devraient profiter, mercredi matin, de la publication de chiffres attestant d'une croissance plus vive que prévu en Allemagne et en France. Le produit intérieur brut de la France a, en effet, rebondi de 0,5% au deuxième trimestre, une progression inattendue et la plus importante enregistrée depuis le premier trimestre 2011. Les analystes tablaient en moyenne sur une hausse de 0,2% : «La prochaine étape sera de savoir si c'est temporaire ou non», prévient Stan Shamu, analyste chez IG. En Allemagne, le produit intérieur brut a affiché une croissance de 0,7%, largement imputable à un effet de rattrapage après un premier trimestre atone. Les analystes attendaient une progression de 0,6%.

Les investisseurs seront désormais attentifs aux chiffres de croissance dans l'ensemble de la zone euro, toujours pour le deuxième trimestre, attendus un peu plus tard en séance. Cette première estimation du PIB est attendue à 11heures et, selon les analystes, ces chiffres devraient marquer la sortie de récession pour la zone euro avec une timide reprise de la croissance. Les prévisions des économistes évoquent une croissance de 0,1% ou 0,2% sur le trimestre : «Les dernières statistiques économiques publiées en Europe ont alimenté les espoirs d'un retour à la croissance de la zone euro pour la première fois en six trimestres», souligne Michael Hewson, analyste chez CMC Markets. L'analyste prévient toutefois que si le retour de la croissance dans la zone euro est une bonne nouvelle, plusieurs pays restent en difficulté, «avec une croissance négative, un niveau élevé de dette et de chômage, et la réticence de l'Allemagne à consentir à des mesures pouvant alléger les ajustements budgétaires».

Par ailleurs, le marché surveillera la publication des minutes de la dernière réunion de la Banque d'Angleterre. La BoE a annoncé récemment qu'elle n'envisagerait pas de relever son taux d'intérêt ni de réduire ses injections de liquidités, tant que le taux de chômage serait supérieur à 7% au Royaume-Uni. Aux Etats-Unis, l'agenda est très peu étoffé puisque le marché devra se contenter des prix à la production pour juillet (14 heures 30).

En milieu de matinée, Technip prenait 0,45% à 86,87 euros, après avoir annoncé un contrat pour une unité d'hydrogène auprès d'une raffinerie américaine.

Havas (+0,74%) à 5,86 euros profitait d'un relèvement de son objectif de cours sur la valeur par Bank of America-Merrill Lynch.

Parmi les autres valeurs hausses du début de séance, Renault (+0,84%) à 61,10 euros, Alstom (+1,89%) à 27,40 euros, Safran (+0,64%) à 42,97 euros, et EADS (+0,72%) à 44,12 euros.

En revanche, on notait, du côté des replis, ArcelorMittal (-0,14%) à 10,40 euros, BNP Paribas (-0,50%) à 49,89 euros, Société Générale (-0,09%) à 35,17 euros et Orange (-0,34%) à 7,84 euros, reculaient. Aéroports de Paris s'inscrivait aussi en recul (-0,23%) à 77,76 euros. Le trafic des aéroports parisiens a légèrement reculé de 0,4% en juillet, à cause notamment du Ramadan, qui a engendré une chute de la fréquentation vers le Moyen-Orient et l'Afrique.

Cafom gagnait 2,5% à 4,45 euros. La société a vu l'érosion de ses ventes s'amoindrir au troisième trimestre de son exercice décalé, grâce aux ventes sur internet et à la stabilisation de sa nouvelle filiale Habitat. SII prenait 0,88% à 5,70 euros, après avoir enregistré au premier trimestre de son exercice décalé une activité en légère hausse.

Le Revenu, avec AFP

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant