L'indice CAC 40 encore très hésitant

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - L'indice CAC 40 abandonnait 0,11% à 4.088,58 points, vendredi en milieu de matinée, après avoir perdu 0,51% la veille, 15 août. La veille, Wall Street a été très mal orienté. L'indice Dow Jones a cédé 1,47% et le Nasdaq 1,72% : «Les craintes d'une réduction des rachats de bons du Trésor et de titre hypothécaires par la banque centrale américaine continuent d'être fortes», observent les économistes chez Crédit Agricole CIB.

Les investisseurs semblent de plus en plus convaincus qu'une réduction des injections de liquidités de la Réserve fédérale est «imminente». Elle pourrait être annoncée lors de la prochaine réunion de septembre de l'institut d'émission, selon Michael Hewson, analyste chez CMC Markets. La question est désormais de savoir, «quel biais la Réserve fédérale adoptera dans sa politique de soutien à l'économie», renchérissent les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

Les marchés boursiers ont en tout cas déjà tranché. La remontée des taux d'intérêt à long terme et les prises de bénéfices, hier à Wall Street et sur toutes les grandes places boursières, témoignent d'une conviction que les mesures de relance de l'économie américaine par la banque centrale vont sinon prendre fin, du moins s'amenuiser.

A la Bourse de Paris, les volumes d'échanges de titres, vendredi, devraient, par ailleurs, être une nouvelle fois très étroits, lors de cette séance prise en sandwich entre un jour férié et le week-end. Les investisseurs auront quelques statistiques conjoncturelles à se mettre sous la dent, en particulier le commerce extérieur pour juin et la deuxième estimation de l'inflation pour juillet dans la zone euro. Aux Etats-Unis, les marchés suivront avec la plus grande attention les données qui seront publiées sur les mises en chantier de logements en juillet, la productivité pour le deuxième trimestre et la confiance des consommateurs en août, mesurée par l'université du Michigan.

L'Oréal saluait avec modération (+ 0,23%) à 129,25 euros, en fin de matinée, l'annonce du projet de rachat de Magic Holdings International, société cotée à Hong Kong qui vend des masques et soins pour le visage. Cette offre s'éleverait à plus de 630 millions d'euros, ce qui en ferait la plus grosse acquisition de L'Oréal en cinq ans.

STMicroelectronics abandonnait 1,38% à 6,307 euros, en fin de matinée. Le titre est pénalisé par un abaissement de recommandation à «sous-pondérer», contre «neutre» auparavant, par la banque britannique HSBC.

Renault s'inscrit en repli (-0,96%) à 60,70 euros, dans des volumes particulièrement faibles. La presse commente longuement l'entretien accordé à l'agence de presse américaine Bloomberg par son numéro deux, Carlos Tavares, qui semble offrir ses services pour diriger un autre groupe automobile.

En tête des hausses du CAC 40, Veolia Environnement gagnait, en séance, 1,76% à 10,97 euros, dans un volume réduit de titres échangés. En tête des hausses de l'indice SBF 120, Eramet, le producteur de manganèse, nickel et d'alliages progresse de 3,20% à 74,18%, un rebond loin d'effacer sa contre-performance depuis le début janvier (-33%).

Le Revenu, avec AFP

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant