L'Inde, troisième pollueur mondial, a ratifié l'accord de Paris sur le climat

le
0
Le premier ministre indien lors du 147e anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi, le 2 octobre.
Le premier ministre indien lors du 147e anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi, le 2 octobre.

Malgré ses promesses écologiques, New Delhi dépend fortement de ses très polluantes centrales au charbon, qui totalisent près de 60 % de sa production d’électricité.

C’est un grand pas vers l’entrée en vigueur de l’accord de Paris sur le climat. L’Inde a ratifié, dimanche 2 octobre, le traité issu de la COP21 destiné à contenir le réchauffement climatique sous le seuil de 2 °C par rapport au niveau préindustriel.

La date n’a pas été choisie par hasard : c’est le jour anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi, né il y a 147 ans, qui avait déclaré que la planète comptait « suffisamment de ressources pour répondre aux besoins de tous, mais pas assez pour satisfaire le désir de possession de chacun ». L’Inde peaufine ainsi son image d’une puissance émergente, consciente de ses responsabilités dans la limitation du changement climatique.

Un total de 62 pays représentant près de 52 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre ont dorénavant ratifié l’accord. Avec l’Union européenne, qui doit emboîter le pas de l’Inde mercredi, l’accord conclu à Paris en décembre 2015 réunit les conditions nécessaires à son entrée en vigueur, qui devrait intervenir dès novembre pendant la COP22 de Marrakech.

Comment réconcilier les impératifs de développement et de lutte contre le changement climatique ? C’est le difficile défi qui se pose à l’Inde. Au lieu de limiter sa consommation d’énergie, elle a choisi de se convertir aux énergies propres. C’est en tout cas son intention. Car le charbon, le plus polluant d’entre tous, est aujourd’hui à l’origine de 60 % de sa production d’électricité, et sa consommation devrait doubler d’ici les quinze pro...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant