L'Inde se met à l'heure du foot

le
0
L'Inde se met à l'heure du foot
L'Inde se met à l'heure du foot

Une nouvelle série télé, baptisée « Indian Super League », débarque à partir de demain sur les écrans du sous-continent indien. Avec parmi les principaux acteurs Pires, Del Piero, Materazzi et Anelka. Au programme, chaque soir vers' heures, un vrai match de football disputé par des équipes montées de toutes pièces. Le casting a été savamment étudié, mélange de vedettes des années 2000, de joueurs européens et sud-américains de seconde zone et de footballeurs amateurs locaux pour compléter les effectifs.

Certaines stars, David Beckham et Thierry Henry notamment, ont été contactées mais ont refusé de s'engager dans l'aventure. D'autres ont accepté : les Français Robert Pires, David Trezeguet et Nicolas Anelka ou encore les Italiens Marco Materazzi et Alessandro Del Piero, le joueur le mieux payé du championnat (environ 1 MEUR pour deux mois de compétition entre octobre et décembre).Toutes les rencontres seront diffusées sur la bien nommée Star TV (propriété du groupe Murdoch) et certaines d'entre elles seront visibles en France sur la chaîne Eurosport 2. A commencer par le match d'ouverture demain entre Bombay, l'équipe d'Anelka, et Calcutta, où évolue l'ancien gardien du PSG Apoula Edel.

Le principe de la compétition est simple : les huit équipes, réparties du nord au sud d'un pays grand comme six fois la France, s'affrontent sous forme de matchs aller-retour avec, en ligne de mire, une finale le 20 décembre. A cette occasion, les promoteurs du show espèrent réunir près de 80 millions de téléspectateurs. Un score d'audience qui, de toute façon, restera difficilement vérifiable.

Le pays où le cricket est roi

Les objectifs poursuivis par les organisateurs, Reliance (géant indien de la pétrochimie et des télécoms) et IMG (agence américaine de marketing sportif), sont doubles. Officiellement, il s'agit d'abord de développer la pratique du football dans un pays de 1,2 milliard d'habitants où ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant