L'Inde prête à parler avec le Pakistan des violences au Cachemire

le
0
    SRINAGAR/NEW DELHI, 17 août (Reuters) - L'Inde est disposée 
à envoyer au Pakistan son diplomate de plus haut rang pour 
participer à des discussions visant à ramener le calme dans la 
région contestée du Cachemire, a-t-on appris mercredi auprès du 
ministère des Affaires étrangères. 
    Le secrétaire aux Affaires étrangères, Subrahmanyam 
Jaishankar, entend répondre à l'invitation de son homologue 
pakistanais, a-t-on précisé. Le ministère pakistanais des 
Affaires étrangères n'était pas immédiatement joignable. 
    Cette main tendue intervient après 40 jours de violences 
transfrontalières et d'affrontements au Cachemire indien, la 
seule région majoritairement musulmane du pays. 
    Les violences, qui ont fait 64 morts et des milliers de 
blessés, ont éclaté après la mort d'un commandant du groupe 
islamiste Hizbul Mujahideen, tué par les forces de sécurité 
indiennes. Ce groupe, basé au Pakistan, bénéficie de soutiens 
importants du côté indien de la frontière. 
    Le Pakistan, qui revendique la souveraineté sur cette région 
depuis la partition de 1947 et a depuis livré trois guerres à 
l'Inde, a condamné les violences des forces de sécurité. 
    Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a de son côté 
accusé les autorités pakistanaises de "glorifier" le terrorisme 
et affirmé avoir reçu le soutien de dirigeants de régions 
pakistanaises elles aussi en proie à la violence, dont le 
Balouchistan. 
    Le Haut Commissaire aux droits de l'homme de l'Onu, Zeid 
Ra'ad al Hussein, a déploré mercredi dans un communiqué que ni 
New Delhi, ni Islamabad n'aient autorisé les enquêteurs des 
Nations unies à se rendre sur le terrain pour vérifier de 
manière indépendante des informations sur de possibles 
violations des droits de l'homme. 
    "Sans accès, nous ne pouvons que craindre le pire", a-t-il 
souligné. 
 
 (Fayaz Bukhari et Douglas Busvine, avec Stéphanie Nebehay à 
Genève; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant