L'Inde met aux enchères deux millions de tonnes de blé

le
0

Un encart dans la presse indienne propose deux millions de tonnes de blé, en provenance des stocks publics, à saisir avant le 24 mai.

L'annonce n'a pas eu les effets escomptés, et les acheteurs ne se précipitent pas. Dans ce pays contraint en 2008 d'importer 8 millions de tonnes de blé pour nourrir sa population, les greniers regorgent de grains ce printemps. L'Inde a 20 millions de tonnes de blé en stocks, cinq fois plus qu'elle ne peut en consommer avant les prochaines moissons.

Dans l'attente d'un projet de loi sur la sécurité alimentaire, des centaines de milliers de sacs de blé ont pourri en plein air dans les deux régions à blé de l'Inde, Pendjab et Haryana.  Le gouvernement envisage donc de distribuer 13 millions de tonnes de rations à bas prix pour mettre fin à ce gâchis. Ce blé serait écoulé sur le marché intérieur au titre de l'aide publique, et New Dehli ferait aussi un rabais sur le blé proposé à l'exportation. Le blé indien coûte 90 dollars de plus que son équivalent russe à la tonne, mais compenser la différence est une option.

Le gouvernement indien subventionne la vente de 60 millions de tonnes de céréales chaque année, mais la prochaine récolte atteindra quatre fois ce volume (250 millions de tonnes, dont 90 millions de tonnes de blé), d'après les prévisions du ministère de l'Agriculture. Comme les entrepôts publics saturent à 63 millions de tonnes, il devient urgent de faire de la place pour le blé de l'année.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant