L'Inde manque d'infrastructures

le
0
Le gouvernement veut y consacrer 1000 milliards de dollars entre 2012 et 2017.

Plus convoitée que jamais, avec une croissance du PIB estimée entre 8,4 % et 9,1 % cette année, l'Inde doit faire face à deux problèmes. L'inflation, d'abord, galope à plus de 8,9 %, soit deux fois plus que ce que la Banque centrale avait prévu, et ce malgré six relèvements des taux d'intérêt au cours de 2010. Les prix des denrées alimentaires, en particulier, explosent, en hausse de près de 20 %.

Le niveau des infrastructures, ensuite, ne correspond pas du tout à la croissance du pays. Les autorités, qui prévoyaient d'y investir 500 milliards de dollars dans le cadre du XIe plan quinquennal (2007-2012) veulent passer à 1 000 milliards de dollars pour les cinq années suivantes. Or il va falloir les financer.

Les banques indiennes n'y suffisent pas. Les sociétés de capital-risque non plus. Le pays a besoin des grands bailleurs de fonds internationaux. Entre septembre 2009 et août 2010, la Banque asiatique de développement a octroyé à l'Inde 1,1 milliard

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant