L'Inde invitée à défendre plus activement l'autonomie du Tibet

le
0

NEW DELHI, 16 septembre (Reuters) - L'Inde doit être plus interventionniste en matière d'autonomie du Tibet, a estimé l'entourage du dalaï-lama, lequel s'est vu demander de reprogrammer un séminaire pour éviter qu'il ne coïncide avec la visite en Inde du numéro un chinois Xi Jinping. Tempa Tsering, représentant du dalaï-lama en Inde, a estimé qu'il était temps que New Delhi adopte une position plus ferme envers la Chine concernant le Tibet. "L'Inde est extrêmement aimable, généreuse et compréhensive envers les Tibétains dans les domaines de la culture, de l'enseignement et de leur réinstallation (en Inde)", a dit Tsering à Reuters. "Mais en ce qui concerne le règlement du problème tibétain, l'Inde pèche parfois par excès de prudence", a-t-il ajouté. "Nous aimerions qu'elle soit un peu plus active." Tempa Tsering a confirmé mardi que le gouvernement indien avait demandé au dalaï-lama, chef spirituel en exil des Tibétains, de reporter un séminaire qui devait commencer vendredi à New Delhi, soit au dernier jour de la visite de Xi Jinping, qui arrive en Inde mercredi. Ce séminaire sur l'harmonie religieuse débutera finalement samedi. Xi Jinping est seulement le troisième président chinois à effectuer une visite en Inde. Le dalaï-lama, âgé de 79 ans, vit en exil en Inde depuis qu'il a fui le Tibet après l'échec d'un soulèvement en 1959. Le chef du gouvernement tibétain en exil, Lobsang Sangay, avait assisté à l'investiture du nouveau Premier ministre indien Narendra Modi, en mai, ce qui a irrité les autorités chinoises. (Frank Jack Daniel; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant