L'Inde en proie à la fièvre électorale

le
0
Cinq États de l'union renouvellent leur parlement. Un test pour la coalition de centre gauche au pouvoir.

Pour la première fois depuis les législatives de mai 2009, l'Inde est de nouveau en proie à la fièvre électorale. Cinq États de l'Union - l'Assam, le Bengale-Occidental, le Kerala, le Tamil Nadu et le Territoire de Pondichéry - renouvellent leur parlement. Un exercice quinquennal qui a débuté le 4 avril en Assam et s'achèvera le 10 mai au Bengale-Occidental. Un véritable test, aussi, pour la coalition de centre gauche emmenée par le Parti du Congrès, au pouvoir à New Delhi. Les résultats seront proclamés le 13 mai. Ils pourraient contraindre le gouvernement central à infléchir sa politique économique et sociale, l'obligeant notamment à donner un sérieux coup de frein aux réformes les plus politiquement sensibles, comme l'ouverture de certains secteurs aux investissements étrangers.

Au total, 140 millions d'Indiens sont appelés à se rendre aux urnes, et à eux seuls, les cinq États concernés occupent un cinquième des sièges à la Lok Sabha, la Chambre b

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant