L?Inde dissuade ses paysans de semer du blé

le
0

(Commodesk) En choisissant de ne pas augmenter le prix d'achat du blé aux paysans, alors que les semis sont en cours, l'Inde tente de dissuader la culture d'une céréale dont le pays déborde.

Le prix du blé restera à son niveau de l'année précédente pour les agriculteurs indiens, malgré que les cours mondiaux aient cru de 27,5% sur le CBOT depuis un an.

Il est clair que New Dehli ne veut plus avoir à gérer des stocks démesurés, en puisant des subventions dans le budget de l'Etat. Le gouvernement a acheté 38 millions de tonnes de blé en 2012, un volume record. Le pays avait produit 93 millions de tonnes de blé.

L'Inde s'inscrit dans une perspective de réduction des déficits publics. Et si les stocks sont si importants, c'est en raison du prix garanti trop avantageux offert aux producteurs.

Les autorités maintiennent donc le cours d'intervention autour de 18,5 centimes d'euro le kilo (12,85 roupies par kilo), sachant que la commission des prix agricoles estime à 16 roupies par kilo les coûts de production des paysans.

Le prix réduit pour le blé est le résultat d'un arbitrage, puisque les achats de soja seront réévalués de 35% sur un an, et ceux de riz de 16%.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant