L'incident SNCF va coûter des millions 

le
0
Le recours à un médiateur peut compenser des préjudices graves liés à l'arrêt des trains.

Aprèsl'agression d'un contrôleur jeudi et la grève surprise qui a paralysé le trafic SNCF jusqu'à vendredi, et en attendant la grève de ce mardi - certes programmée il y a plusieurs semaines - voici l'heure des comptes.

Une journée de grève coûte 20 millions d'euros selon des estimations internes. La direction a fait savoir que tous les billets seraient remboursés ou échangeables sans frais. Quant aux éventuels préjudices, comme celui de rater son avion, «les demandes d'indemnisation seront examinées au cas par cas», explique-t-on à la SNCF.

Ces dossiers épineux sont d'abord adressés au service clientèle. Si le conflit persiste, le «médiateur» prend la relève. Cette procédure encore peu connue du grand public lui semble pourtant favorable. Président de chambre de la Cour des comptes, le médiateur «juge en équité et ne se contente pas d'une approche juridique», souligne-t-on à la direction de la SNCF. Il traite quelque 1500 dossiers de passagers mécont

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant