L'incertitude pèse sur Areva en Bourse

le
0
VIDÉO - Défiance généralisée envers l'atome, annonce de retards de projets de construction, inquiétudes liées au renouvellement d'Anne Lauvergeon à la tête du groupe public? Pour sa première journée de cotation, le spécialiste de l'atome est boudé par les investisseurs.

Pour son entrée en Bourse ce lundi, l'action Areva -qui remplace l'ancien certificat d'investissement- a été sévèrement bousculée. Le titre du spécialiste du nucléaire accuse en début d'après-midi une baisse de plus de plus de 4%, à 29 euros, soit la plus forte baisse de l'indice SBF 120, pour sa part quasiment stable. Pour les spécialistes, l'accumulation d'incertitudes concernant l'avenir du groupe ont pu semer le doute chez les investisseurs.

En premier lieu, tous mentionnent la décision prise par Berlin ce dimanche de claquer définitivement la porte à l'atome d'ici à 2022. «Ca a dû jouer, c'est sûr, car Areva va du coup perdre des contrats liés à la maintenance de ces centrales, qui constitue une manne importante», explique un analyste. Toutefois, celui-ci juge la réaction des marchés aussi «bizarre» qu'«improbable», puisque cette décision allemande «a été largement anticipée». «On ne pouvait espérer autre chose !», renchérit-il.

Pour Joffrey O

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant