L'incendie d'une discothèque fait 200 morts au Brésil

le
0
INCENDIE DANS UNE DISCOTHÈQUE AU BRÉSIL, 200 MORTS
INCENDIE DANS UNE DISCOTHÈQUE AU BRÉSIL, 200 MORTS

par Ana Flor

PORTO ALEGRE, Brésil (Reuters) - Plus de 200 personnes ont probablement péri tôt dimanche matin dans l'incendie d'une discothèque du sud du Brésil provoqué par un spectacle pyrotechnique, rapportent les autorités.

Des corps continuent d'être extraits du Kiss, boîte de nuit de Santa Maria, a déclaré à Reuters le commandant Gerson da Rosa Ferreira, qui supervise les opérations de la police militaire sur place.

Jusqu'à présent, 180 décès ont été confirmés, mais le bilan dépassera probablement les 200 morts, a-t-il ajouté.

Les victimes ont péri asphyxiées ou piétinées. Il y avait environ un demi-millier de personnes dans l'établissement lorsque le feu s'est déclaré, aux alentours de 02h30, a-t-il poursuivi.

Des images de télévision montrent des gens en sanglots devant la boîte de nuit, tandis que des pompiers s'attaquent au mur extérieur à la hache et au marteau-piqueur pour ménager une issue.

"Ça a été très vite. Il y avait beaucoup de fumée, une fumée vraiment noire. Nous avons pu sortir rapidement parce que nous étions dans une zone VIP proche de la sortie", a témoigné une rescapée, interrogée par Globonews TV.

La présidente Dilma Rousseff a écourté une visite au Chili pour regagner le Brésil en urgence après la catastrophe.

Selon Luiza Sousa, une responsable de la police de Santa Maria, l'incendie est parti à cause d'une pièce d'artifice allumée par l'équipe chargée d'assurer une animation. Les flammes se sont propagées "en quelques secondes", a-t-elle déclaré à Reuters.

De nombreuses voitures étaient garées à la porte de l'établissement, ce qui a ralenti l'évacuation, a-t-elle poursuivi, ajoutant que le stationnement était autorisé à cet endroit.

Des équipes de secours de tout l'Etat de Rio Grande do Sul ont été envoyées en renforts. Santa Maria se trouve environ à 300 km à l'ouest de Porto Alegre, la capitale de l'Etat.

Les normes de sécurité brésiliennes et les capacités des services de secours font l'objet d'une attention particulière à l'approche de la Coupe du monde de football 2014 et des Jeux olympiques de Rio, deux ans plus tard.

L'accident est l'un des plus meurtriers de ce type. En 2003 aux Etats-Unis, un incendie avait fait 100 morts dans une discothèque de West Warwick (Rhode Island) et près de 200 personnes avaient péri dans les mêmes circonstances l'année suivante au Cromagnon de Buenos Aires.

Avec Guillermo Parra-Bernal, Todd Benson et Brian Winter, Bertrand Boucey et Jean-Philippe Lefief pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant