L'improbable cession de Florange par ArcelorMittal

le
0
DÉCRYPTAGE - Céder les hauts fourneaux lorrains pour un euro symbolique à un repreneur, comme l'espère le gouvernement, serait contraire à toute la stratégie du géant mondial de l'acier.

L'abandon par ArcelorMittal des hauts fourneaux de Florange semblant désormais inéluctable, le gouvernement tente de convaincre les dirigeants du groupe de céder ces installations pour un euro symbolique à un repreneur -qui reste à trouver. Ce ne sera pas chose facile car une telle cession serait en tout point contraire à la stratégie mise en œuvre par le sidérurgiste indien. Face à une demande actuellement atone en Europe -les principaux débouchés de l'acier se trouvent dans la construction et l'automobile, deux secteurs en crise- ArcelorMittal veut restreindre les capacités de production. Son but: enrayer la chute des prix. La création d'un nouveau concurrent remettant en marche des hauts-fourneaux irait à l'encontre de cet objectif.

300 millions d'euros

La comparaison avec ce qu'il se passe actuellement en Belgique est particulièrement éclairante. L'an dernier, ArcelorMittal a annoncé la fermeture définitive des hauts-fourneaux de Liège. Depuis lors, les syndi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant